Weekendesk
🇫🇷 Sélection d'offres dans le respect du protocole sanitaire**
📅 Annulation gratuite jusqu'à 48h avant votre départ**
✅ Réservez maintenant et payer en plusieurs fois**

Sur les planches des cabarets parisiens

4 novembre 20182 min de lecture
Cabarets parisiens

Du mythique Moulin Rouge au tout récent Manko, la nuit se pare de strass et de froufrous dans les mythiques salles de Paris. Virée dans les meilleures revues de Paris.

Le plus coquin : le Crazy Horse, avenue George V.

Le Crazy Horse garde toute sa superbe. Une histoire flamboyante retracée dans le spectacle-hommage « Totally Crazy », qui revisite les grands tableaux du boudoir glamour, mis en scène par Philippe Découflé, Dita Von Teese ou Chantal Thomas. Avec une esthétique 100% Crazy : ici, c’est la lumière et les lasers qui « habillent » les danseuses aux perruques de couleur… 

Crazy Horse

Le plus moderne : le Lido, avenue des Champs Elysées 

Avant d’être propulsé au rang de légende par ses Bluebell Girls aux jambes interminables, le Lido était une piscine municipale aux décors vénitiens. Peu rentable, le lieu est racheté en 1933 et devient rapidement un incontournable des folles nuits parisiennes. Son spectacle actuel, « Paris Merveilles » est la plus moderne des revues parisiennes, mêlant French Cancan traditionnel, effets spéciaux grandioses (ah, le lustre géant qui sort du sol !), danses urbaines et arts du cirque. 

Interprète de cabaret

Le plus Old School : le Moulin Rouge, boulevard de Clichy

Plumes gigantesques et French Cancans endiablés : pourquoi changer une formule qui gagne depuis 1889 ? Le plus emblématique des cabarets parisiens aime d’ailleurs tellement la continuité qu’il n’a pas changé sa revue depuis presque 20 ans. « Féerie », c’est un assemblage très Old School mêlant références aux pirates, à la Révolution Française et, logique, aux petites femmes de Pigalle… Avec un poney et un boa pour le show !  

Moulin Rouge

Le plus transformiste : Chez Michou, rue des Martyrs

Chez le plus célèbre habitant de Montmartre, les « Michettes» ont leur propre conception de la démesure. Ces artistes transformistes maquillées à outrance dansent, provoquent et séduisent les spectateurs. Le temps d’une soirée, elles se glissent dans la peau de leurs idoles, Céline Dion, Dalida ou encore Lady Gaga. Entre burlesque et excellence. 

Chez Michou

Le plus branché : Manko, avenue Montaigne

Cette salle hype et déjantée (montée par Garou !) est le dernier cabaret à avoir ouvert à Paris, en 2016. Particularité : non seulement le show est très sexy, mais la gastronomie (sous influence péruvienne) est excellente. Accessoirement, les artistes sont tous plus fous les uns que les autres et s’inspirent du Rocky Horror Picture Show. Le genre ? Quelle importance !  

Interprète de cabaret