Weekendesk
🇫🇷 Sélection d'offres dans le respect du protocole sanitaire**
📅 Annulation gratuite jusqu'à 48h avant votre départ**
✅ Réservez maintenant et payer en plusieurs fois**

Street Art : les meilleurs spots en France

20 novembre 20182 min de lecture
Artiste Seth Globepainter, 13ème arrondissement

 Grandes fresques et petits graffs, collages et céramiques : l’art urbain recouvre les murs dans toutes les villes de France. Mais pour voir les meilleures œuvres, c’est par ici. 

Le plus impressionnant : La Karrière, en Bourgogne

Des murs de pierre de 15 mètres de haut, abrupts, à flancs de montagne : ces anciennes carrières accueillent désormais les figures géométriques du portugais Alecrim et les grandes calligraphies du Toulousain Mondé. Des fresques monumentales en pleine route des vins de Bourgogne, entre Dijon et Beaune !

Le plus star system : Le parcours Street Art 13, à Paris

Autoproclamé capitale du street art, le 13ème arrondissement de Paris a multiplié les initiatives en faveur de l’art urbain. La dernière en date ? Ils ont invité des pointures contemporaines (les Français C215 ou Stew, le Brésilien Vhils, le Tunisien El Seed) à repeindre les façades des grands ensembles des années 70. Une bonne manière de redécouvrir l’arrondissement le plus sous-estimé de Paris sous les bombes.

Le plus campagnard : Street Art City, en Auvergne

Dans « art urbain », il y a urbain. Mais pas dans la petite ville de Lurcy-Lévis, dans l’Allier. Ici, un ancien centre de formation de la Poste a été entièrement transformé en « ville street art » au milieu des champs. 10 hectares, 22 000 mètres carrés de murs et de façades, 80 artistes en résidence chaque année : un terrain de jeu complètement dingue.

Le plus « avec vue sur la mer » : vers la Friche Belle de Mai, à Marseille

Si le street art a ses entrées à Marseille depuis 30 ans, le meilleur spot pour en profiter se trouve du côté de la Friche Belle de Mai : l’ancienne usine de cigarettes ne se contente pas d’offrir le plus grand rooftop de la ville, elle abrite aussi les plus belles fresques de Pantonio et de Bom K. Sans parler du couvent voisin, que la bande de l’atelier Juxtapooz a recouvert d’œuvres depuis l’été 2018, pour un mariage improbable entre sacré et modernité.