Weekendesk
🇫🇷 Sélection d'offres dans le respect du protocole sanitaire**
📅 Annulation gratuite jusqu'à 48h avant votre départ**
✅ Réservez maintenant et payer en plusieurs fois**

Les meilleures « Venise » de France

25 février 20192 min de lecture
Une promenade en Colmar

Il n’existe qu’une seule Sérénissime dans le monde, mais en cette période de Carnaval, sa surpopulation explose. C’est l’occasion de découvrir ses petites cousines bien françaises, idéales pour un week-end à deux le long des canaux.

Annecy, la Venise des Alpes

Ce surnom, Annecy le doit à son lac et ses 30 km² d’eau pure et laiteuse, mais aussi aux canaux sinueux du Pâquier : voici 7 ha de promenades aménagées en bord de lac, avec château et bâtisses médiévales. Et à défaut d’arborer un Pont de Soupirs comme la vénérable cité des Doges, la préfecture de Haute-Savoie compte également un « Pont des Amours ».

Brantôme, la Venise du Périgord

C’est autour de son abbaye bénédictine que s’est développé le village de Brantôme. Pour cela, il a fallu dompter le cours de la Dronne, un affluent de la Dordogne. Les moines se sont alors attelés à creuser 600 mètres de canaux qui donnent aujourd’hui au lieu un charme fou, tandis que la pierre de ses bâtisses entre en belle harmonie avec le vert profond du Parc naturel Limousin-Périgord.

La « Petite Venise » de Colmar

Site incontournable des séjours alsaciens, Colmar doit beaucoup de sa réputation à son quartier de la Krutenau. Au Moyen-Âge, ce marécage fut transformé en zone de maraîchage et la Lauch fut canalisée pour irriguer les cultures et permettre l’acheminement de leurs productions. Aujourd’hui, y flâner entre ses eaux calmes et ses maisons à colombages des XIV et XVIIIe siècles est un enchantement.

Coulommiers, la petite Venise de la Brie

Les Franciliens oublient trop souvent la proximité de cette charmante bourgade campagnarde aux faux airs de Venise avec un vrai nom de fromage. La rivière locale, le « Grand Morin », se divise en effet en canaux, appelés « brassets », surmontés de ponts très pittoresques. Un peu à l’écart du centre, le Parc des Capucins, le Théâtre Municipal et la Commanderie des Templiers sont également remarquables : une belle échappée pour les Parisiens en mal de nature.

L’Isle sur la Sorgue, la Venise provençale

À l’ouest du massif du Lubéron, la partie historique de la ville natale de René Char est ceinte d’un canal circulaire qui déploie vers son centre deux bras bordés de roues à aubes, constituant autant de magnifiques promenades. Réputée pour ses antiquaires, L’Isle est également une ville d’art contemporain. Dans ce domaine, mention spéciale à la Fondation Villa Datris, consacrée à la sculpture.